Les organismes maritimes internationaux

Dans le domaine maritime international, on retrouve deux principales organisations à savoir: le CMI (Comité maritime international) et l’OMI (Organisation Maritime Internationale)

Le comité maritime international

CMI (Le Comité maritime international), formellement établi en 1897, est la plus ancienne organisation internationale dans le domaine maritime. Bien que sa fondation ait suivi celle de l’Association de droit international (ILA) de plusieurs années, et le CMI était, en un sens, un descendant de l’ILA, le Comité était la première organisation internationale concernée exclusivement par le droit maritime et les pratiques commerciales connexes.

Le CMI est une organisation internationale non gouvernementale ayant pour objectif de contribuer à l’uniformisation et à l’harmonisation des différentes législations maritimes au niveau mondial. En sa qualité de dépositaire des Règles d’York et d’Anvers, le Comité maritime international (CMI) procède périodiquement à leur révision pour tenir compte des évolutions économiques et juridiques, ainsi que des impératifs commerciaux auxquels les acteurs du commerce maritime sont confrontés.

Le CMI est constitué des associations nationales qui en sont membres. Pour tout savoir sur le CMI  Veuillez suivre le lien http:// www.comitemaritime.org

L’organisation maritime internationale

L’Organisation maritime internationale (OMI) est l’institution spécialisée des Nations Unies chargée d’assurer la sécurité et la sûreté des transports maritimes et de prévenir la pollution des mers par les navires.

L’OMI  a été créée par une convention de l’ONU adoptée à Genève, le 17 mars 1948. La Convention portant création de l’OMI est entrée en vigueur en 1958 soit 10 ans plus tard et la nouvelle Organisation s’est réunie pour la première fois l’année suivante en janvier 1959.

L’OMI compte actuellement 172 États Membres et trois Membres associés.

Les buts de l’Organisation, tels qu’ils sont énoncés à l’alinéa a) de l’article premier de la Convention sont « d’instituer un système de collaboration entre les gouvernements dans le domaine de la réglementation et des usages gouvernementaux ayant trait aux questions techniques de toutes sortes qui intéressent la navigation commerciale internationale, d’encourager et de faciliter l’adoption générale de normes aussi élevées que possible en ce qui concerne la sécurité maritime, l’efficacité de la navigation, la prévention de la pollution des mers par les navires et la lutte contre cette pollution ». L’Organisation est également habilitée à traiter des questions administratives et juridiques liées à ces objectifs.​

En tant qu’institution spécialisée des Nations Unies, lOMI est l’autorité mondiale chargée d’établir des normes pour la sécurité, la sûreté et la performance environnementale des transports maritimes internationaux. Elle a pour rôle principal de créer à l’intention de ce secteur un cadre réglementaire qui soit équitable et efficace, puis adopté et mis en œuvre de manière universelle.

En d’autres termes, il s’agit pour elle d’assurer l’uniformité des règles du jeu, de manière que les exploitants de navires ne gèrent pas leurs problèmes financiers en se contentant de rogner sur les coûts et en compromettant de ce fait la sécurité, la sûreté et la performance environnementale. Une telle démarche encourage en outre l’innovation et la rentabilité.

Cette organisation a adopté une quarantaine de conventions et de protocoles et plus de 800 recueils de règles, codes et recommandations. Tous ces textes ont exclusivement trait à la sécurité maritime, à la prévention de la pollution et à d’autres questions connexes. Le principal travail technique de l’OMI est effectué par un certain nombre de comités et de sous-comités, notamment le Comité de la sécurité maritime, le Comité de la protection du milieu marin (CPMM) et le Comité juridique.

 Pour tout  savoir sur l’OMI veuillez suivre le lien http://www.imo.org

Translate »