La Tarification Aérienne

On distingue en général trois types de tarification à savoir :

  • La tarification « marché »

Ce type de tarification obéit à la fameuse loi de l’offre et de la demande de transport aérien. Les compagnies aériennes non adhérentes à IATA et ATAF sont celles qui appliquent principalement cette tarification, les tarifs sont librement négociables.

  • La tarification d’affrètement

Cette tarification obéit également la loi de l’offre et de la demande sauf qu’ici, le tarif est généralement calculé à l’heure de vol

  • La tarification publiée

Dans ce cas d’espèce, l’IATA et ATAF publient des grilles tarifaires applicables par leurs adhérents (TACT : The air cargo tarif). Ici, le tarif se calcule en tenant compte de deux paramètres essentiels à savoir :

–         Le poids taxable

–         Le conditionnement (ULD).

La nature, la quantité de la marchandise et la relation ont un impact sur le tarif applicable.

  • Comment déterminer les caractéristiques de l’envoi ?

Pour déterminer les caractéristiques, il est nécessaire de suivre les différentes étapes suivantes :

–          détermination du poids brut réel de l’envoi en kg

–         Détermination du poids fictif de l’envoi

Cela consiste à trouver le volume de l’envoi en dm3. Ce volume correspond aux plus grandes dimensions d’un colis dans les sens de la longueur, la largeur et la hauteur (L x l x h). Puis diviser le volume par 6 pour obtenir le poids fictif en kg.

Détermination du poids taxable.

Cela revient à prendre en considération le poids (réel ou fictif) le plus important, puis arrondir la valeur  directement supérieur.

–          Identification de la relation (entre aéroport de départ et aéroport d’arrivée) ;

–         Identification de la nature de la marchandise (il est important de préciser ici que certaines marchandises peuvent bénéficier des tarifs préférentiels et d’autres, de tarifs majorés) ;

–         Détermination éventuel de la valeur déclarée de l’envoi.

Comment déterminer le tarif applicable

Ø Identification de la relation

La tarification applicable est différente en fonction de l’aéroport de départ et d’arrivée :

o   La tarification générale : Elle est applicable pour les relations entre les principaux aéroports internationaux.

o   La tarification EU élargie (UE+ AELE) : Elle concerne les relations entre les aéroports des pays concernés.

o   Les différentiels : Ce sont des majorations applicables pour les relations entre aéroport non cités aux tarifs précédents.

Ø Le tarif général

Il est conçu par tranche de poids, pour une relation aéroport/aéroport, et indique un prix de transport au kilogramme.

Le poids taxable est donc déterminé en fonction du rapport poids/volume de la marchandise qui ne doit en aucun cas dépasser 1t= 6m3.

La dégressivité du tarif amène à faire jouer « la règle du payant pour »,

En quoi consiste-t-elle ?

Elle permet au chargeur (l’expéditeur) de retenir la tranche de poids la plus favorable pour lui, en retenant un poids théorique supérieur au poids brut  taxable

La règle du payant pour  consiste à faire payer à un client  pour la tranche de poids directement  supérieur afin de bénéficier d’un cout de transport moindre.

Présentation du tarif général

–         Moins de 45 kg  ………   5 FCFA / kg

–         45 à 100 kg ……………    4.5 FCFA /kg

–         100 à 300 kg …………..   4 FCFA/kg

–         300 à 500 kg …………… 3.7 FCFA /kg

Expédition 1

Poids brut : 235 kg

Volume : 3m3

Rapport poids/volume

3m3/6 = 500 kg

Poids taxable = 500 kg

Application de la règle du payant pour 

Montant du fret à payer  500 x 3.7 = 1850 FCFA

Expédition 2

Poids brut : 250 kg

Volume : 1.3  m3

Rapport poids /volume

1.3m3/6 = 216.66 kg

Poids taxable = 290 kg

Application de la règle du payant pour

300 kg x 3.7 = 1110 FCFA   au lieu de 290 kg x 4 = 1160 FCFA

Montant du fret à payer  = 1110 FCFA

Ø Les tarifs ULD

Les tarifs sont appliqués pour une relation définie, d’un aéroport de départ à un aéroport d’arrivée, de façon forfaitaire pour chaque contenant (palettes, igloos). Le forfait correspond à un poids pivot, au-delà duquel un supplément de prix doit être acquitté pour le nombre de kilogramme excédentaire.

Exemple : 1 ULD Douala / Bruxelles

Forfait pour toute marchandise  5200 FCFA

Poids brut de la marchandise : 3.2 t

Poids pivot : 2800 kg

Montant du fret : 5200 FCFA + (12 x 400) = 10.000 FCFA

Taxation au-dessus du poids pivot : 12 FCFA

 =  10.000 FCFA

Ø Les tarifs spéciaux

Les corates  (spécific comondity rates)  sont des tarifs très favorable par rapport au tarif général qui sont appliqués sur certaines relations avec des types de marchandises déterminés et pour un volume suffisamment important.

Ø Les surcharges et frais annexes

Comme en transport maritime, il existe aussi des frais qui s’ajoutent au prix du transport , comme la surcharge de fuel, la surcharge de risque de guerre, la taxe sur les marchandises dangereuses, les frais d’établissement de la LTA

 (Lettre de transport aérien), le taux de change, l’encombrement, taxe aéroportuaire, taxe de sureté, taxe d’assurance de risque, taxe sur le traitement ou  frais de traitement, l’assurance tout risque etc.

 

Translate »