La gestion d’entrepôt

Qu’est-ce qu’un entrepôt ?

Un entrepôt est un bâtiment logistique ou un espace ouvert destiné au stockage et à la distribution de biens.

Les entrepôts sont donc des espaces logistiques (couvert ou ouvert), de quelques centaines jusqu’à plusieurs dizaines de milliers de mètres carrés,  généralement situés dans des zones péri-urbaines ou à proximité des usines de production. Ils sont utilisés par les entreprises industriels, les entreprises d’import-export, les grossistes, les transporteurs, les douanes, les organismes internationaux, etc.

Les différents types d’entrepôts logistiques

Les entrepôts logistiques peuvent être classés selon plusieurs critères :

– selon les différentes classes

– Selon leur fonction dans la chaine logistique.

Les types d’entrepôts selon les classes

Les entrepôts logistiques de classe A

Un entrepôt de classe A impose :

  • une hauteur supérieure à 9,30 m ;
  • une aire de manœuvre d’une profondeur supérieure à 35 m ;
  • un quai pour 1 000 m² d’entrepôt ;
  • une résistance au sol minimale de 5 T/m² ;
  • un chauffage ;
  • un système d’extinction.

Les entrepôts logistiques de classe B

Un entrepôt logistique de classe B impose :

  • une hauteur supérieure à 7,50 m ;
  • une aire de manœuvre d’une profondeur supérieure à 32 m ;
  • un quai pour 1 500 m² d’entrepôt ;
  • une résistance au sol minimale de 3 T/m² ;
  • un système d’extinction.

Les entrepôts logistiques de classe C

Dans la catégorie des entrepôts de classe C nous avons:

  • La messagerie : locale de hauteur moyenne avec ouvertures en vis-à-vis sur toute la longueur du bâtiment.
  • L’entrepôt frigorifique, conçu pour le stockage des denrées alimentaires, qui doit proposer :
    • une isolation thermique ;
    • une source de froid permettant de conserver les denrées à basse température.

NB : Les entrepôts logistiques font l’objet d’une certification Haute Qualité Environnementale depuis le 15 janvier 2009.

Les types d’entrepôts selon la  fonction

Entrepôt de production 

Situé à proximité de votre site industriel ou de votre lieu de production, l’entrepôt de production a pour fonction de stocker les matières premières destinées à votre chaîne de production, mais pas uniquement. En effet, vos encours de production et vos produits semi-finis peuvent également être entreposés de manière temporaire dans votre entrepôt. Le stockage intermédiaire permet dans certains cas de pouvoir réguler le processus de production en fonction du rythme de travail soutenu par votre entreprise ou bien suivant les demandes de vos clients. L’entrepôt destiné à votre activité de production peut également vous permettre d’emmagasiner vos produits finis, prêts à être envoyés à vos distributeurs.

De par sa fonction de stockage de matières premières, produits semi-finis et de produits finis, nous pouvons distinguer plusieurs types d’entrepôts de production dans la chaine logistique.   

– Les entrepôts de production en amont : utilisés pour le stockage des matières premières et consommables de la production.

– Les entrepôts de stockage intermédiaire : utilisés pour conserver les encours de production ou les produits semi-finis ;

– Les entrepôts de production en aval : utilisé pour le stockage des produits fini, destinés à la consommation. C’est à partir de ces derniers que s’approvisionnent les distributeurs.

Les entrepôts de distribution pour la livraison dans les meilleurs délais

Site intermédiaire entre le point d’enlèvement des produits et le point de livraison, l’entrepôt de distribution est une infrastructure logistique où sont stockées les marchandises en attente de livraison à d’autres distributeurs ou clients du réseau de distribution. Ils peuvent également être définit comme  le lieu d’entreposage des produits par les distributeurs avant leur écoulement dans le marché de détail. Ils sont souvent associés au réseau de la messagerie pour consolider un ensemble de flux aux origines et destinations différentes. L’entrepôt de distribution permet alors d’assurer l’activité de tri en fonction des points de livraison et l’expédition des produits. La grande distribution utilise également ces structures, notamment pour les produits frais, c’est ce que l’on appelle le « cross-docking ».

Dans cette chaine de distribution, nous pouvons retrouver plusieurs types d’entrepôts à savoir :

– Les entrepôts de gros : généralement détenus par les fabricants ou les distributeurs en tête du réseau.

– Les entrepôts de demi-gros : détenus par les distributeurs intermédiaires

– Les entrepôts de détail : détenus par les distributeurs en fin de réseau, ceux, qui livrent aux commerçants de détail

 Les entrepôts terminaux pour traiter vos invendus et déchets   

L’entrepôt terminal est situé à la partie  aval de la chaine logistique car permet de gérer le stockage de vos produits invendus ou en fin de vie. Ces locaux industriels généralement ouverts dans des zones souterraines (galeries ou anciennes mines non exploitées), servent à stocker en toute sécurité des déchets (huiles, eaux usées ou certains déchets industriels toxiques) dont la période d’élimination est très longue, ou simplement ceux donc les caractéristiques semblent provoquer un risque pour l’environnement. 

Types d’entrepôts selon la fonction du stock

Selon la fonction stock, nous pouvons distinguer :

  • Entrepôt de régulation ou de réserve

Ce type d’entrepôt est constitué essentiellement d’un stock de réserve. Les marchandises entreposées dans ce type d’entrepôt remplissent trois fonctions capitales :

  • La fonction de régulation

Cette fonction permet un lissage  les irrégularités d’approvisionnements, de la production ou de la distribution, en minimisant les risques de ruptures et en garantissant le maintien d’une activité continuelle. Il s’agit également de se  mettre à l’abri des hausses des variations saisonnières des prix des produits achetées ou vendues ;

  • La fonction d’optimisation

Cette fonction permet d’optimiser le coût global des approvisionnements en profitant des remises importantes accordées par certains fournisseurs pour des achats en grande quantité

  • fonction de spéculation

Anticiper sur la variation des cours entre les devises

Entrepôt de transbordement (Plateforme)

Sa particularité est qu’elle est une zone de stockage temporaire, par laquelle les produits  transitent quelques heures avant d’être réexpédiés vers d’autres destinations. Elle, joue un rôle de massification des flux (groupage) et de réorientation en fonction des provenances et des destinations.

On note également l’absence totale de la gestion des stocks en valeur (pas de valorisation des mouvements des stocks) et l’absence de planification des approvisionnements (pas de calcul des besoins, pas de suivi des commandes).

Les marchandises y arrivent sans commandes et sont stockées temporairement. Elles subissent ensuite un traitement particulier avant leur acheminement vers une future destination :

  • passage d’un moyen de transport à un autre ;
  • dégroupage et tri des expéditions ;
  • préparation des livraisons et groupage pour le chargement ;
  • réalisation des contrôles de sécurité et délivrance de certificats ;
  • accomplissement de certaines formalités administratives ou de douanes.

 Les plateformes logistiques, sont généralement situées au niveau des nœuds de transport, points de croisement de différents transports. On distingue dans cette catégorie les entrepôts et terminaux portuaires, les entrepôts des gares routières et ferroviaires, les entrepôts aéroportuaires.

Entrepôt de conservation  ou de sécurité

Ils présentent certaines caractéristiques identiques à celles des entrepôts de transbordement. Cependant, à la différence de ces derniers, aucun traitement n’est effectué sur les marchandises. Les marchandises sont stockées provisoirement dans les entrepôts de conservation jusqu’à leur enlèvement ou leur utilisation, sans subir le moindre traitement. Autrement dit, elles en ressortent comme elles y sont entrées (ex : stockage des emballages vides, stockage de marchandises périssables dans certaines conditions de température).

  Entrepôt de maturation

 « La maturation est un processus permettant à un aliment d’améliorer ses qualités gustatives par vieillissement ». Dans l’industrie, la maturation fait référence à l’ensemble des procédés indispensables avant la consommation d’un produit fini.

Les entrepôts de maturation sont donc destinés au stockage exclusif de ce type de marchandises :

  • Séchage du bois, du tabac… ;
  • Maturation des fruits et légumes ;
  • Fermentation des vins.

Source : Wikipédia

Que pouvons-nous  stockées dans un entrepôt ?

Dans un entrepôt logistique, on peut stocker diverses marchandises. La nature des biens  stockés diffère en fonction de l’activité de l’entreprise.

Les activités de production :

Comme activités de production, nous pouvons donc citer :

  • – Matières premières,
  • – Encours de production,
  • – produits semi-finis destinés à la régulation du processus de production (de l’entreprise ou de son client : cas des entrepôts avancés fournisseurs dans l’automobile par exemple)
  • – emballages
  • – mais aussi produits finis destinés au processus commercial…
  • – atelier de réparation (mécanique, garage …)

Activités commerciales et de négoce :

  • – produits dont l’entreprise a fait l’acquisition et qui ne subiront aucune transformation en vue de leur vente
  • – pièces de rechanges en cas d’activité après-vente.

Quels équipements pour un l’entrepôt logistique ?

Les équipements de stockage doivent –être  adaptés à la nature des produits entreposés ainsi qu’à leur rotation de stock. On trouve le plus souvent :

Des palettiers (ou racks) destinés à l’entreposage de palettes ;

  • Des cantilevers ;
  • Des étagères de rangement (stockage de cartons, bacs ou boites pour faciliter le picking) ;
  • Des mezzanines.
  • Des armoires de stockage;
  • Des espaces au sol.

Il est également  possible de prévoir à  l’extérieur du bâtiment, des espaces pour le stockage des conteneurs ou des aires de stockage pour gros volumes.

Translate »