Généralités sur les stocks

Avant d’aborder en profondeur  la notion de stock proprement dite il nous passe à l’idée de nous poser les questions suivantes : qu’est-ce qu’un stock ?, ou stocke-t-on ? Nous commençons par répondre à ces deux questions avant d’approfondir nos recherches.

Qu’est-ce qu’un stock ? :

Le stock est une quantité de biens, accumulés dans l’attente d’une utilisation, en vue d’harmoniser un flux d’entrée et un flux de sortie dont les rythmes sont différents.

Le stock désigne l’ensemble des biens, possédés par une entreprise, qui ne sont pas encore consommés ou vendus.

Pour une entreprise, les stocks représentent les biens achetés, transformés ou à vendre à un moment donné. Le stock représente de manière habituelle, l’ensemble des biens qui interviennent dans le cycle d’exploitation de l’entreprise ou qui peuvent être vendu « en l’état ».

Les stocks existent dans tous les secteurs d’activités ils jouent généralement un rôle de réservoir tampon entre les flux d’entrées (réception des produits) et de sorties (livraison des commandes) qui permet à l’entreprise d’être assez flexible et souple dans son fonctionnement.

Que veut dire stockage ou entreposage ?

Le stockage, ou entreposage, est l’action d’entreposer, c’est-à-dire de placer à un endroit identifié des objets ou des matières dont on veut pouvoir disposer rapidement en cas de besoin.

Ou stocke-t-on ?

Les marchandises sont stockés dans les lieux ou locaux appelés « magasin »ou  « entrepôts » cela nous amène à définir les différents termes.

  • Ø Le magasin

Le terme magasin peut avoir plusieurs significations en fonction du contexte.

1-Dans le domaine de la vente et du marketing, le magasin peut désigner  un grand établissement commercial où sont exposées des marchandises pour la vente en gros ou au détail réunissant en un même lieu de nombreux rayons spécialisés. Exemple (supermarché, etc.)

2-Le magasin encore appelé réserve  désigne  un  lieu aménagé pour  le stockage  (dépôt) de provisions, de marchandises ou de matériels.

3-Dans le domaine militaire, le magasin est le  local où sont entreposés le matériel, les munitions et les provisions dans l’armée. Magasins d’armes, d’explosifs, de poudres, de vivres; magasins de l’armée, de l’escadrille, du génie, de l’intendance, etc.

  • Ø L’entrepôt

Un entrepôt est un bâtiment logistique ou un espace ouvert destiné au stockage et à la distribution de biens.

Les entrepôts sont donc des espaces logistiques (couvert ou ouvert), de quelques centaines jusqu’à plusieurs dizaines de milliers de mètres carrés,  généralement situés dans des zones péri-urbaines ou à proximité des usines de production. Ils sont utilisés par les entreprises industriels, les entreprises d’import-export, les grossistes, les transporteurs, les douanes, les organismes internationaux, etc.

Description des stocks

Les principaux stocks sont :

  • le stock de marchandises : Les stocks des commerçants (revente à profit d’articles sans valeur ajoutée de transformation par l’entreprise) ;
  • le stock de matières premières : Il représente les articles achetés auprès de fournisseurs en vue d’une transformation ultérieure ;
  • le stock des produits en cours de fabrication (semi-finis), sous forme de sous-ensemble ou d’élément complet : il représente les articles qui ne sont pas vendables en l’état car devant encore subir des transformations ;
  • le stock des produits manufacturés (ou « produits finis ») il représente les articles que l’entreprise peut vendre après les avoir fabriquées, ou qui peuvent également être utilisé dans la chaine de fabrication,
  • Les stocks de produits « défectueux » ou obsolète devant être « mis à jour » ou réparé.
  • le stock d’emballagesvides (palettes, caisses…).

Les stocks peuvent être utilisés soit pour:

  • Être vendus en l’état,
  • Être utilisés dans le processus de production, pour fabriquer un sous-ensemble, ou un produit fini, qui servira ensuite, à la production ou à la vente,
  • Être réparés, « mis à jour » ou recyclés.

Les types de stocks :

Dans le jargon de la profession, on distingue différents niveaux de stock :

– Stock minimum ou d’alerte (ou point de commande ou de couverture) c’est le niveau de stock servant à déclencher un réapprovisionnement. c’est le niveau de stockage qui permet de déterminer le point de commande pour les consommations régulières.

– Stock de sécurité ou de protection : le niveau de stock disponible pour répondre à des situations imprévues telles que retard d’approvisionnement ou commandes exceptionnelles.

– Stock d’alerte ou (stock critique)  : Niveau minimum des stocks devant déclencher une commande pour réapprovisionnement, au risque de subir une rupture de stock

– Stock maximum : le niveau de stock qui correspond à la capacité physique maximale de stockage. Au-dessus de ce seuil, le stockage devient onéreux.

– Stock tampon ou stock délai : permet une consommation normale pendant le délai de réapprovisionnement.

– Stock mort ou dormant : correspond à des produits stockés sans sortie depuis un certain temps. S’il s’agit de produits finis, on les appelle particulièrement rossignols, et ils sont soit soldés soit détruits.

–  Stock disponible : niveau de stocks qui correspond au stock existant additionné des entrées prévisionnelles et diminué des sorties prévisionnelles.

Enjeux de la gestion de stocks

La gestion du stock permet de gérer les articles disponibles dans l’entreprise en vue de satisfaire les besoins à venir à l’aide d’outils logistiques et d’une  information performante pour l’organisation.

Les responsables de la gestion des stocks doivent être dans la quête permanente de la rechercher d’équilibre entre le niveau de satisfaction des consommateurs et les coûts engendrés par la constitution des stocks. 

Ces besoins seront à satisfaire au bon moment, dans les bonnes quantités et d’une manière permettant la bonne utilisation du stock. L’incapacité à satisfaire ces besoins s’appelle « rupture de stock »

L’objectif de toute cette gestion est de toujours avoir un stock en quantité suffisante pour satisfaire aux besoins, toutefois il faut éviter d’en avoir trop pour ne pas supporter les différents du stock (coût de stockage, coût de dévalorisation, etc.)

Comme nous l’avons dit plus haut, les responsables de la gestion des stocks doivent être dans la quête permanente de la rechercher d’équilibre entre le niveau de satisfaction des consommateurs et les coûts engendrés par la constitution des stocks. Ceci dit nous présentons dans les paragraphes qui suivent les conséquences d’un stock élevés (sur-stockage) et d’un stock trop faible

Ø Le sur-stockage

 Le sur-stockage (quantité de stock élevée) peut entrainer : 

  • Des charges financières élevées.

Ces charges peuvent être fixes ou variables.

Comme  charges fixes nous pouvons parler de (bâtiment, matériel de stockage, matériel roulant etc. …)

Comme charges variables, il s’agit des  (Salaires du personnel, frais d’entretien, quittances d’électricité, pertes dues à la détérioration ou à l’obsolescence des produits stockés …) ; 

  • Des immobilisations des capitaux (immobilisation financières).

Chaque article qui entre en stock est valorisé et réduit ainsi les facilités de trésorerie; 

 Ø Quantité trop faible de stocks

 Une quantité de stock trop faible peut entrainer :

– une augmentation des risques de rupture de stocks, avec quelques fois des conséquences financières graves; 

– la désorganisation d’un système de production entier (goulots d’étranglement, augmentation des stockages intermédiaires) ; 

– une diminution des bénéfices de vente et une perte de la clientèle déçue par la mauvaise qualité de service (retard de livraison, disponibilités insuffisantes, ruptures …). 

Quels sont les finalités d’un stock ?

Il est possible de distinguer trois finalités du stock :

– stock de transaction, pour optimiser les coûts de transaction et les coûts de stockage ;

– stock de précaution, pour éviter la rupture de stocks ;

– stock de spéculation, pour profiter des mouvements de prix.

Translate »