Emballage-Conditionnement-Packaging

Définition de l’emballage

Étymologiquement, emballer signifie mettre en balle (opération effectuée  par des emballeurs chargés de grouper les marchandises, les bagages, les biens dans des balles). Aujourd’hui, il n’y a que les fibres qui soient livrées en balles, par exemple la paille du champ à l’étable, le coton déchargé des cargos ou encore les tissus : la soie, le lin, etc.

Un emballage est un objet destiné à contenir et à protéger des marchandises, à permettre leur manutention et leur acheminement du producteur au consommateur ou à l’utilisateur, et à assurer leur présentation.

Exemple : Carton, boite, sac plastique.

Quels sont les différents niveaux d’emballage

Il existe plusieurs niveaux d’emballage à savoir :

– L’emballage primaire

– l’emballage secondaire

– l’emballage tertiaire

Les emballages peuvent également être différenciés en fonction du détenteur final lorsqu’il s’agit des responsabilités concernant la gestion de leur fin de vie, ainsi l’on parle des :

Emballages ménagers

Ils correspondent à l’ensemble des emballages qui, après déballage et consommation du produit, sont abandonnés par les ménages.

 Emballages non ménagers

 Ils concernent tous les emballages qui ne sont pas ménagers : les emballages liés aux activités industrielles (emballage B to B, emballage de regroupement et de transport, emballages utilisés dans les circuits de la restauration collective ou par les cafés, hôtels, restaurants traditionnels)

A quoi sert un emballage quelle est sa fonction ?

 L’emballage protège ce qu’il vend

Protéger

     C’est une fonction fondamentale,  l’emballage protège le produit des agressions extérieures (chocs, chaleur, lumière, humidité, air, poussières, etc.) et permet sa bonne conservation.   L’emballage protège le produit contre la contamination physique, chimique et microbiologique; il sert de moyen de promotion et d’information et représente l’un des facteurs qui influence le plus la décision de la consommatrice ou du consommateur d’essayer le produit.

 Un exemple historique : Les amphores, dont certaines ont été retrouvées intactes au sein d’épaves de navires, servaient à emballer les grains et les liquides.

Transporter

 Un produit emballé est manipulé, empilé et déplacé de nombreuses fois. Une fonction importante de l’emballage est alors de pouvoir faciliter le stockage et le transport des marchandises. Par exemple, un litre de lait peut être déplacé 7 ou 8 fois depuis le rayon du supermarché jusqu’à la table du consommateur (rayon, chariot, tapis de caisse, caissière, chariot, coffre de voiture, placard, etc.). Il semble alors plus pratique d’empiler des litres de lait dans des emballages parallélépipédiques pour les transporter et les stocker.

L’emballage regroupe les produits

Les produits peuvent -être regroupés par unité

Adaptation au produit

L’emballage qui entoure directement le produit (emballage primaire) est adapté à :

– sa nature (objet, aliment boisson, etc.)

– son état (liquide, gazeux solide)

 – sa température de conditionnement (ambiante ou surgelée).

Adaptation à l’unité de consommation

 L’emballage est adapté à une quantité de produit correspondant au besoin du consommateur. L’eau peut être, par exemple, conditionnée en canette de 33 cl ou en bouteilles d’1.5 l ; le yaourt en pot individuel ou en pot familial de 1 kg, etc.

Lot

 Le suremballage

 En particulier en grande surface, les produits peuvent être vendus à l’unité ou par lot. Dans ce dernier cas, cela impose un emballage supplémentaire réunissant plusieurs produits. C’est ce qu’on appelle un suremballage ou emballage secondaire. Un exemple Des pots de yaourt vendus en lot (par exemple, de 12 ou de 16 pots individuels) sont maintenus ensemble par un suremballage en carton.

3/ L’emballage vend ce qu’il protège

4/ L’emballage informe le consommateur Les informations portées sur les emballages ont plusieurs fonctions.

 5/ L’emballage répond à des fonctions industrielles le recyclage Tout producteur, tout importateur dont les produits sont commercialisés dans des emballages est tenu de contribuer ou de pourvoir à l’élimination de l’ensemble de ses déchets d’emballage.

La Mécanisation

 Les emballages doivent être fabriqués, mis en forme, remplis, formés sur des machines à haute cadence. Ex : les boissons, les yaourts, les produits pharmaceutiques.

Les fonctions de l’emballage :

Vous venez de voir que les emballages existent depuis très longtemps et qu’ils sont devenus quasiment indispensables à la commercialisation d’un produit de nos jours. Et pourtant, ils coûtent cher au consommateur.

A quoi sert l’emballage ? pourquoi fait-on des emballages ?

Un emballage répond à 7 fonctions, deux (2) techniques et cinq (5) marketing

 La conception de l’emballage est donc soumise à l’attraction de deux forces principales : les fonctions techniques et les fonctions marketing.

Les fonctions techniques :

 Protection

 La fonction de protection doit permettre à l’emballage de protéger le produit des agressions extérieures.

 Exemple : la boite à œufs doit protéger les œufs des chocs.

 Distribution :

La fonction de distribution doit permettre de faciliter les nombreuses manipulations du produit.

C’est là qu’intervient les types d’emballages.

Emballage de vente ou emballage primaire :

C’est-à-dire l’emballage conçu de manière à constituer, au point de vente, un article destiné à l’utilisateur final ou au consommateur ;

Exemple : Boite métallique (acier ou aluminium)

Contenance : 0,33 cl

Emballage groupé ou emballage secondaire :

c’est-à-dire l’emballage conçu de manière à constituer, au point de vente, un groupe d’un certain nombre d’articles, qu’il soit vendu à l’utilisateur final ou au consommateur, ou qu’il serve seulement à garnir les présentoirs aux points de vente. Il peut être séparé des marchandises qu’il contient ou protège sans en modifier les caractéristiques

Exemple : Paquet de 6 boites métalliques dans une enveloppe en carton ou parfois sur emballée d’un film plastique rétractable.

Emballage de transport ou emballage tertiaire :

C’est-à-dire l’emballage conçu de manière à faciliter la manutention et le transport d’un certain nombre d’articles ou d’emballages groupés en vue d’éviter leur manipulation physique et les dommages liés au transport. L’emballage de transport ne comprend pas les conteneurs de transport routier, ferroviaire, fluvial, maritime ou aérien. »

Exemple : Palette de plusieurs barquettes pour un meilleur transport et une meilleure manipulation jusqu’au point de vente.

Bien sûr, ceux sont les emballages primaires et secondaires qui conviennent le mieux à la fonction distribution.

La forme des emballages primaires a toutefois son importance. Certaines formes sont moins encombrantes que d’autres pour un même volume.

Les fonctions marketing :

Le marketing regroupe tous les moyens permettant de faire évoluer le nombre de ventes d’un produit.

L’alerte

La fonction d’alerte doit permettre au produit d’être repéré rapidement et d’attirer le consommateur, par des jeux de couleurs, de formes, de graphismes, de matériaux et de nouveautés.

Exemple : Les emballages de jeux vidéo comportent des graphismes qui attirent votre attention.

L’information

La fonction d’informations doit permettre à l’emballage d’apporter un ensemble d’informations sur le produit, (respecter la loi, présenter le produit, vendre le produit).

Exemple : Etiquette boite de thon

Le Service

La fonction concerne toute la chaîne de la distribution à la commercialisation et peut porter sur des aspects tels que :

 * La prise en main par le consommateur

 * La manipulation du produit

 * l’utilisation

Exemple : le savon liquide en flacon est bien plus facile d’utilisation que les savons classiques.

Le Positionnement :

La fonction de positionnement doit permettre de positionner le produit par rapport à des critères de qualité, de prix, …..

Exemple : Ces produits ont des emballages qui les positionnent parmi les produits infantiles

L’Attribution

La fonction d’attribution doit permettre d’attribuer le produit à un univers de référence pour le consommateur avec des codes, des couleurs, des formes, etc….

Exemple : la plupart des bouteilles de lait sont de couleur blanche ce qui permet au consommateur de repérer le produit de loin, bien avant d’avoir pu lire les informations.

Les principaux matériaux utilisés pour la réalisation d’emballages sont :

  • Le carton et papier
  • Les matières plastiques
  • L’acier et les matériaux métalliques
  • Le verre
  • Le bois

Carton et papier

 Le carton est très utilisé pour réaliser des emballages. Il est employé sous trois formes

  • Le carton ondulé sert à fabriquer tous les emballages secondaires d’expédition.
  • Le cartonnage plat permet de fabriquer les emballages imprimés utilisés pour de nombreux produits.
  • Le papier est utilisé pour fabriquer des sachets ou des feuilles d’emballage.

 Recyclage :

Biodégradable Le carton se désagrège naturellement en enrichissant le sol. Réutilisable Le carton peut être recyclé ou utilisé en tant que combustible. Renouvelable A l’inverse des matières plastiques, obtenues à partir de matières fossiles (charbon, pétrole ou gaz naturel), le carton est obtenu à partir d’une ressource cultivable : les arbres. Sa fabrication est actuellement polluante mais le respect de la norme ISO 14 000 devrait faire du carton le moins polluant des matériaux d’emballage.

Les matières plastiques

 Les matières plastiques sont très utilisées dans la réalisation des emballages primaires en raison de la diversité de leurs qualités. Elles sont, par exemple, résistantes aux chocs, étanches aux liquides et à l’air, opaques aussi bien que translucides ou transparentes… Elles peuvent en outre être mise en forme par plusieurs procédés (injection, thermoformage et soufflage). Elles permettent aussi bien la réalisation de sacs souples que d’emballages rigides (flacons, gobelets, tubes, bouteilles …)

 Recyclage :

Ce matériau n’est pas biodégradable.

Les matières plastiques ne peuvent pas être détruites par les micro-organismes (bactéries) présents dans le sol et l’eau. Il n’est que partiellement réutilisable.

 95 % des produits en matières plastiques sont recyclables ou peuvent servir de combustible. Le reste ne peut pas être réutilisé et son élimination pose de nombreux problèmes (86500 tonnes par an pour la France).

Ils ne sont  pas renouvelable les matières plastiques sont essentiellement fabriquées à partir de pétrole, une roche fossile dont les réserves ne sont pas inépuisables.

 L’acier et les matériaux métalliques

Le métal remplace souvent le verre pour le conditionnement des conserves alimentaires et des boissons. L’acier est le métal le plus utilisé (90 % des conditionnements en matériaux métalliques). L’aluminium est essentiellement employé en feuille pour envelopper des produits tels que le chocolat, ou pour fermer hermétiquement des emballages en plastique (pots, barquettes…).

Recyclage :

 Un tri souvent difficile Les métaux sont recyclables, mais leur tri dans les ordures reste difficile, sauf pour l’acier, qui peut être attiré par un aimant. Le tri de l’aluminium est très difficile car il est souvent mélangé en petite quantité à d’autres matériaux (plastique, papier, carton). On peut néanmoins le récupérer dans les cendres, après l’incinération des ordures.

Le verre

Une très bonne réputation Le verre est un matériau d’emballage ancien, souvent associé aux produits de tradition (pâtés, plats cuisinés, confitures, etc.). Il est surtout employé sous forme de bouteilles, pots, bocaux, flacons et ampoules pharmaceutiques. Recyclage :

 Le verre peut être réemployé ou recyclé. Son recyclage est cependant très polluant, comme sa fabrication.

Le bois

Comme le verre, le bois est utilisé depuis longtemps pour l’emballage de produits alimentaires traditionnels, comme le camembert. Le bois est cependant surtout employé sous forme de cageots ou de palettes pour le transport et la manutention.

 Recyclage :

 Un matériau écologique Le bois est biodégradable et il est renouvelable. Les emballages en bois peuvent être réemployés (cageots, palettes), être recyclés (papier, carton) ou servir de combustible.

Les formes d’emballages

 Les plus souvent rencontrées sont :

  • Boîte
  • Tube
  • Bidon
  • Pot
  • Sachet
  • Aucun
  • Enveloppe

Les types de fabrication d’emballages

Les plus souvent rencontrés sont :

  • Carton imprimé formé
  • Plastique soufflé
  • Blister
  • Pelliplacage
  • Plastique injecté

Le conditionnement

Le conditionnement est un emballage primaire (première enveloppe ou premier contenant). C’est-à-dire celui qui est au contact direct avec le produit. Il est plus orienté marketing que protection contre d’éventuels agents extérieurs, il a donc pour rôle de :

  • Protéger le contenu afin qu’il conserve toute sa qualité ;
  • Faciliter l’étalage et la reconnaissance du produit dans les points de vente ;
  • Etre attrayant c’est-à-dire captiver le choix du client parmi plusieurs produits concurrentiels ;
  • Faciliter l’utilisation du produit à près achat (grâce à sa forme, ses options, son marquage…) ;
  • Protéger le consommateur contre d’éventuels risques chimiques ;

On retrouve sur le conditionnement un certain nombre d’informations à savoir : la marque, les conditions d’utilisation, la conservation du produit ainsi que toutes les mentions légales obligatoires.

Le packaging

 Le packaging désigne normalement l’emballage extérieur ou le conditionnement visible du produit. La notion de packaging sous-entend la prise en compte de la fonction de communication, de vente et de séduction exercée par l’emballage dans le lieu de vente et éventuellement après l’achat.

Le packaging est l’anglicisme du mot conditionnement. Cependant, dans son utilisation technique, le terme « Packaging » a une portée plus large :

  • Selon le niveau d’emballage, le packaging englobe les emballages primaire et secondaire ;
  •  Bien que orienté marketing, il s’intéresse moins à la protection du contenu et plus à la présentation du produit dans les rayons;
  • Il s’intéresse fortement à l’aspect extérieur, avec pour objectif de faciliter l’achat du produit. En effet, nombreuses études révèlent que les produits dont l’aspect extérieur (packaging) a été le mieux étudié se vendent le mieux dans les supermarchés;
  • Il a un rôle de ciblage des différents segments de marché, de dimensionnement et design des unités de vente consommateur (taille, forme, format…).

Bien qu’ayant aussi une fonction commerciale prédominante, le terme packaging à la différence du conditionnement est centré plus sur la conception et détermination de la taille des unités de vente, afin de satisfaire les besoins de chaque segment de marché. Élaboré en fonction du type des consommateurs ciblés. Le packaging se rapporte aussi à une gamme de prix.

Translate »